• Chapitre 14 : Imprévus.

     

    [...quelqu'un frappa (encore) à la porte.]

     

     

     

    Y : ..Kaori?

     

    K : B-Bonjour Yuki. Je ne te dérange pas?

     

    Y : Non pas du tout, viens !

     

    Une petite fille se cachait derrière elle.

     

    K : Viens, n'aie pas peur Rukka !

     

    R : P-Pas peur..

     

    Elle entra à son tour.

     

    Y : Installez vous! Il me reste du thé.

     

    K : Merci. Reste calme, Rukka.

     

    R : Oui, grande soeur.

     

    Y : Rukka, c'est ça? Tu veux aussi du thé et des gateaux? ^^

     

    R : Gateau! Merci :D

     

    Je lui souris, elle s'assieds et se mit à manger, mais dès qu'elle aperçut Yami elle s'écria "Un chat !" et se mit à courir derrière elle.

     

    K : Rukka !

     

    Y : Pas grave, t'inquietes ^^

     

    K : Merci pour le thé.. Ah oui, la mère de Reiko m'a dit qu'elle était ici..

     

    Y : Reiko? Ah je vois, elle dort ^^

     

    K : Elle dort..?!

     

    Y : Oui, elle se sentait pas bien hier soir alors elle est réstée ici

     

    K : Je vois, elle se repose encore.. tu penses qu'elle pourra venir à l'entrainement de demain?

     

    Y : Normalement oui..(murmure:du moins j'éspère..) Mais, vous vous entrainez pendant les vacances?

     

    K : C'est que, Reiko participe à un tournoi important pendant les vacances, donc elle s'entraine plus souvent !

     

    Y : Ah d'accord..

     

    Elle finit son thé puis se leva.

     

    K : Je ne veux pas te déranger plus longtemps, tu pourras lui dire que je suis passée et que l'entrainement est repoté à demain?

     

    Y : D'accord, je lui dirais de t'appeler si elle est encore malade !

     

    K : Merci. Rukka, on y va !

     

    R : Ouiii ! Au revoir le chat, au revoir la zolie madame !

     

    Y : ..jolie madame?

     

    K : Merci encore Yuki !

     

    Y : C'est rien, à bientôt !

     

    .. : La jolie madame..xD

     

    Je me tournais soudain et apercut Ikuto prêt d'un arbre..

     

    I : Bonjour bonjour ^^

     

    Y : Toi ! Depuis quand t'es la? ><

     

    I : Depuis maintenant?

     

    Je soupirais et lui fit signe d'entrer. Le nombre de personnes qui étaient venues chez moi aujourd'hui augmentait de plus en plus..

     

    I : Bon, qu'est ce que tu me voulais?

     

    Y : Tu vois, hier soir...

     

    Je racontai a nouveau l'histoire de hier soir.

     

    I : Quelle idée d'inviter quelqu'un un soir de pleine lune..

     

    Y : Je n'ai pas que la pleine lune en tête !

     

    I : Et t'en prends pas à moi ! D'ailleurs, en quoi je suis sencé t'aider?

     

    Y ; Bah, t'es la seule personne que je connais et que j'ai mordue..

     

    I : Tu t'es jamais souciée des autres?

     

    Y : ...

     

    I : T'es desespérante..

     

    Y : Dis, à ton avis, qu'est ce qu'il va arriver à Reiko?

     

    I : J'en sais rien, j'suis pas un vampire.

     

    Y : Pourquoi il t'es rien arriver quand je t'ai mordu?

     

    I : Bah je sais pas j'suis peut être moins fragile qu'un "humain"

     

    Y : Mais alors pourquoi tu t'es reveillé en 2sec alors que Reiko..

     

    I: Mais j'en sais rien ! T'as cas demander a l'autre qu'elle regarde dans ses bouquins !

     

    Y : Pourquoi tu t'énèrves comme ca?..

     

    I : Pourquoi, pourquoi, pourquoi, t'a que ce mot dans la bouche ! Tout le monde à des problèmes et c'est pas pour autant qu'on en fait tout un  plat! T'avais cas reflechir, tu sais très bien pourtant que ce genre de choses peux arriver n'importe quand !

     

    Y : Tout ce que je voulais c'est des conseils..

     

    I : Bah trouve les toute seule.

     

    Y : ..je

     

    I : Hein?

     

    Y : J'ai jamais voulu créer des problèmes à tout le monde.. j'aurais juste voulu.. être comme tout le monde..

     

    I : ..Eh..

     

    Y : Toi, sors d'ici.

     

    Ses yeux bleus étaient devenus rouge et des larmes en coulaient.

     

    Y : Tu m'entends? Sors d'ici et ne reviens plus jamais !

     

    Elle serra les poings et de plus en plus de larmes coulaient sur ses joues. Je sortis de la maison et me tourna vers la porte qu'elle avait claquer.

     

    I : Ah.. Je suis peut être allé trop loin..

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :